Tweet



Le « oui » l’a emporté lors du référendum du 23 juin 2016. La première ministre britannique Theresa May se donne jusqu'à mars prochain pour déclencher l’article 50 qui lancera officiellement les longues négociations de sortie de l’UE. Mais déjà, pas moins d'une demi-douzaine de villes européennes se sont lancées à l'assaut des jobs de la City. Chacune met en avant ses arguments et courtise les entreprises financières, les start-up et les institutions susceptibles de quitter Londres. RFI vous propose de découvrir les cinq principaux concurrents en lice.

Auteur Service Économie de RFI | Photos iStock | Conception graphique et développement Studio graphique - France Médias Monde
Member Bio image

PARIS, France

"Tired of the fog? Try the frogs!"

Démarche
- lobbying et campagnes de promotion
- création d’un guichet unique pour accueillir les entreprises

Ambassadeur de la ville
Le Franco-australien Ross McInnes, président du conseil d’administration de Safran

Points forts
- régime fiscal assoupli avec des mesures incitatives
- tissu d'entreprises de toutes tailles
- importance du parc immobilier
- richesse de la vie culturelle et de la gastronomie

Points faibles
- droit du travail rigide
- fiscalité
- niveau d'anglais
- aéroports

Member Bio image

FRANCFORT, Allemagne

"Welcome to Frankfurt – What can we do for you?"

Démarche
- lobbying et campagnes de promotion
- guichet unique pour accueillir les entreprises

Ambassadeur de la ville
L’Allemand Volker Bouffier, ministre-président de la région de Hesse

Points forts
- capitale financière de l'Allemagne
- siège de la Banque centrale européenne, du superviseur bancaire européen (MES) et de l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (EIOPA)
- stabilité politique et économique de l'Allemagne
- bureaux disponibles

Points faibles
- droit du travail rigide
- fiscalité
- image de ville tranquille, voire ennuyeuse

Member Bio image

AMSTERDAM, Pays-Bas

Démarche
- lobbying discret

Ambassadeur de la ville
Kajsa Ollongren, adjointe au maire d’Amsterdam, en charge des questions économiques

Points forts
- population multiculturelle et éduquée
- qualité de vie
- tissu de multinationales et de start-up
- aéroport international et réseau de transports

Points faibles
- marché immobilier tendu
- bonus des banquiers plafonnés à 20% du salaire par an
- fiscalité

Member Bio image

LUXEMBOURG, Luxembourg

"Luxembourg is more than you think"

Démarche
- lobbying discret, campagnes de promotion

Ambassadeur de la ville
Nicolas Mackel, directeur général de Luxembourg for Finance, agence de développement de la place financière luxembourgeoise

Points forts
- deuxième place financière européenne
- régime fiscal favorable pour les sociétés
- stabilité économique et politique du Grand-Duché
- plateforme de finance verte

Points faibles
- parc immobilier limité
- image de paradis fiscal
- petite ville

Member Bio image

DUBLIN, Irlande

Démarche
- lobbying

Ambassadeur de la ville
Martin Shanahan, patron de l'Industrial Development Authority, agence chargée d'attirer les investisseurs étrangers

Points forts
- fiscalité très avantageuse pour les entreprises
- anglais
- cadre légal quasi identique au britannique
- proximité avec Londres

Points faibles
- petite ville
- capacité d'accueil réduite

Member Bio image

Grand reportage

Près de six mois après le référendum du 23 juin 2016, le Royaume-Uni n'a pas encore officiellement quitté l'Union européenne. La première ministre Theresa May se donne jusqu'à mars prochain pour déclencher l’article 50 qui lancera les longues négociations de sortie. Mais déjà, pas moins d'une demi-douzaine de villes européennes se sont lancées à l'assaut des jobs de la City. Chacune met en avant ses arguments et courtise les entreprises financières, les start-up et les institutions susceptibles de quitter Londres. RFI vous emmène à la découverte des trois principaux concurrents dans cette chasse aux emplois du Brexit : Amsterdam, Paris et Francfort. Reportage signé Marine de La Moissonnière et Matthieu Salabert.

Close