Tweet
La basilique de Notre-Dame de la Paix – Côte d’Ivoire
  • On l’appelle la « Basilique de la savane ». Voulue par Houphouët-Boigny, cette basilique aux proportions gigantesques, s’élève au cœur de la végétation, à Yamoussoukro, le village natal de l’ancien président de la Côte d’Ivoire. Ses dimensions dépassent celles de Saint-Pierre de Rome qui lui a servi de modèle, surtout sa coupole, surmontée d’une croix en or massif, et mesurant 90 mètres de diamètre et 60 mètres de hauteur.

    Photo : La basilique de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. © Matthieu Millecamp

  • La basilique de Notre-Dame de la Paix, Côte d’Ivoire

    Fervent catholique, l’autocrate ivoirien qui a régné sans partage sur son pays trente-trois années durant (1960-1993) voulait exprimer sa reconnaissance à Jésus pour la Côte d’Ivoire longtemps considérée comme un havre de paix et de prospérité dans la sous-région. Il avait lui-même choisi l’emplacement, avec l’idée de faire de son village natal la capitale politique et administrative de son pays, ce qui est d’ailleurs le cas aujourd’hui, alors qu’Abidjan demeure toujours la capitale économique. Bâtie sur une surface de 130 hectares, la basilique peut accueillir 200 000 personnes, dont 7 000 à l’intérieur et le reste réparti sur l’esplanade ainsi que sous les gigantesques colonnes sculptées de son péristyle. On accède au parvis par une allée de marbre longue de 1 km qui traverse 37 hectares de jardins à la française.

    Photo : L’allée de marbre de la basilique de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. © Eye Ubiquitous / Contributeur

  • La basilique de Notre-Dame de la Paix, Côte d’Ivoire

    A l’intérieur aussi, le sol est recouvert de marbre importé d’Italie. Trente-six vitraux immenses, illustrant différents thèmes comme la paix symbolisée par une colombe aux ailes déployées, ornent les murs. En tout, la basilique est ornée de 8 400 m2 de vitraux. Consacré à l’entrée de Jésus à Jérusalem, le vitrail le plus visité immortalise le président-mécène qui se tient humblement aux côtés du Christ. Le poids total de l’édifice est estimé à 98 000 tonnes pour une hauteur de 158 m.

    Photo : Messe de consécration de la Basilique Yamoussoukro par Jean-Paul II, le 10 septembre 1990. © Getty Images-Marc Deville/Gamma-Rapho

  • La basilique de Notre-Dame de la Paix, Côte d’Ivoire

    Bâtie sur les plans des architectes Pierre Fakhoury et Patrick d’Hauthuille, la basilique aurait coûté quelques 300 millions d’euros et aurait été financée sur les deniers personnels du président Houphouët-Boigny. Les travaux pharaoniques ont mobilisé 1 500 ouvriers et 24 entreprises nationales et internationales entre 1986 et 1989. La construction a été achevée en un temps record pour que le président vieillissant puisse y prier avant de mourir. Houphouët-Boigny est d’ailleurs décédé quatre ans après l’achèvement des travaux de la basilique, à l’âge de 88 ans.

    Photo :La basilique de Yamoussoukro. © Marc Deville/Gamma-Rapho - Getty

  • La basilique de Notre-Dame de la Paix, Côte d’Ivoire

    Même si les catholiques représentent à peu près 15% de la population ivoirienne, la basilique dédiée à Notre-Dame de la Paix est une immense fierté nationale, d’autant qu’elle a été consacrée par le pape Jean-Paul II en personne, le 10 septembre 1990. Le Saint-Père posa à la même occasion la pierre angulaire d’un hôpital dans les environs, qui sera achevé seulement en 2013.

    Photo : Consécration de la Basilique de Yamoussoukro par Jean-Paul II, le 10 septembre 1990. © Marc Deville/Gamma-Rapho - Getty