Tweet
Les Eglises rupestres de Lalibela, Ethiopie
  • Jadis puissant chef-lieu, Lalibela est une cité monastique, située à 400 kilomètres au nord d’Addis-Abeba et perchée à 2 700 m d’altitude. La cité compte onze églises monolithiques taillées dans la roche. Elle porte le nom de son fondateur, le roi Gebraska Maskal Lalibela.

    Photo : Eglise de Saint Georges, taillée dans la roche, à Lalibela en Ethiopie. © Jon Bratt - Getty

  • Les Eglises rupestres de Lalibela, Ethiopie

    Lalibela, qui fut négus d’Ethiopie à partir de 1189, voulait construire une ville chrétienne – une nouvelle Jérusalem – en plein désert. On raconte que ce souverain qui avait distribué toute sa fortune aux pauvres, vivait comme un ascète. Il aurait lancé la construction de ces églises souterraines, taillées à même le sol, après un voyage à Jérusalem. Il voulait épargner aux chrétiens orthodoxes éthiopiens les pèlerinages vers la ville sainte, devenus de plus en plus périlleux suite à l’expansion de l’islam.

    Photo : Eglise de Bete Medhane Alem à Lalibela, région d’Amhara, au nord de l’Ethiopie. ©M G Therin Weise - Getty

  • Les Eglises rupestres de Lalibela, Ethiopie

    Le complexe a été construit en moins de vingt-cinq ans, les façades sculptées dans la roche volcanique, rouge et dure. Cinq cents ouvriers ont travaillé nuit et jour sur le projet, creusant dans la roche tendre des tranchées, des galeries, des tunnels, séparant ainsi les blocs monolithes. Selon la légende, des anges auraient participé à la construction de ces églises aux côtés du roi et de ses artisans, afin de les aider à réaliser la volonté divine d’édifier une « Jérusalem africaine » au sud de la mer Rouge.

    Photo : Prêtre devant l’entrée d’une des églises taillée dans la roche à Lalibela. © Wolfgang Kaehler/LightRocket - Getty

  • Les Eglises rupestres de Lalibela, Ethiopie

    D’une beauté à couper le souffle, le site s’est imposé au fil des siècles comme un lieu de culte majeur pour les chrétiens orthodoxes d’Ethiopie et d’ailleurs. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, les églises de Lalibela attirent aussi des touristes qui viennent admirer leurs élégances rupestres et l’extraordinaire prouesse de leurs bâtisseurs.

    Photo : Eglise Bet Mercurios, à Lalibela en Ethiopie. © Franck Guiziou / hemis.fr -Getty